Vente de souvenirs à Chich'en Itza

Salvador Anton Clavé

ChichenItza
© S. Anton Clavé. 

Mexico Travel Advisors se présente sur Internet comme “Plus qu’une agence, votre conseiller en voyages !” Elle offre tous les jours de l’année aux touristes qui résident à Cancún une excursion à Chichén Itzá pour le prix de 50$ qui sont réduits à 40$ si on réserve une semaine à l’avance. L’excursion comprend une entrée au cenote1 Suytun, une visite de la ville de Valladolid, un repas buffet au restaurant El Balam, une visite d’une heure trente des ruines mayas avec un guide officiel et un “arrêt de courtoisie” dans une boutique d’artisanat. Le prix n’inclut pas les boissons et suppléments du repas, les pourboires des guides ainsi que la taxe additionnelle pour l’usage des caméras vidéo à l’intérieur des ruines et bien sûr l’achat des souvenirs..

ChichenItza2
© S. Anton Clavé.

A Chichén Itzá, le phénomène de l’équinoxe dans le temple de Kukulkán2frappe l’esprit des visiteurs rassemblés dans ce lieu. Tous les jours de l’année cependant les touristes qui visitent la plus grande ville construite par les Mayas, inscrite depuis 1988 au Patrimoine de l’humanité de l’UNESCO, peuvent s’émouvoir, s’étonner, être surpris devant les 55,5m de large et les 24m de hauteur de la pyramide du temple, la majesté de l’Observatoire, le Temple des Guerriers, le Cenote sacré, le Temple des Nonnes ou le Grand Terrain de jeu de balle, édifices principaux de la capitale maya ; mais également devant la présence tranquille, au long de ses avenues, des descendants de cette civilisation dont ils contemplent les ruines. Ce sont eux qui proposent aux touristes et aux visiteurs la possibilité de compléter leurs achats programmés dans la boutique d’artisanat en leur vendant directement les souvenirs les plus divers, certains d’entre eux fabriqués sur le lieu même de la vente. Par leur présence ils favorisent la socialisation de plus d’un million de visiteurs qui fréquentent le site.

NOTES

1 Gouffre dans la roche calcaire dont le fond est en eau ; chez les Mayas, les cenotes étaient des lieux ce culte considérés comme un moyen de communication avec les dieux.

2 Jeu d’ombre provoqué par le soleil évoquant l’ondulation du corps d’un serpent descendant le long des marches de l’escalier nord de la pyramide, observable aux équinoxes.

POUR CITER CET ARTICLE

Référence électronique :

Salvador Anton Clavé, Vente de souvenirs à Chich’en Itza, Via@Photographie, mis en ligne le 14 juin 2013.

URL : http://www.viatourismreview.net/Photographie4.php

AUTEUR

Salvador Anton Clavé

Université Rovira i Virgili (Tarragone)

TRADUCTION

Rémy Knafou