Flux de mobilité touristique à Berlin

Tim Freytag & Hans-Jörg Weber

StandardseiteAprès Paris et Londres, Berlin arrive en troisième position parmi les grandes destinations européennes du tourisme des grandes villes. En 2010, plus de 20 millions de nuitées ont été enregistrées par l’hôtellerie locale. Par conséquent, la capitale allemande peut servir de laboratoire afin d’étudier la configuration et les changements du tourisme urbain.

La carte affiche la mobilité de 300 visiteurs à Berlin. Les couleurs représentent la part des individus qui ont été traqués dans les mailles d’un filet de 25 mètres pendant leur séjour. La couleur rouge fait ressortir les lieux les plus fréquentés, tels que le Reichstag, la porte de Brandebourg et la PotsdamerPlatz. On identifie par ailleurs les grands boulevards Unter den Linden, Friedrichstraße et Kurfürstendamm ainsi que les tracés du réseau de métro. Combiné avec les données recueillies par questionnaires, les flux touristiques peuvent être analysés selon les caractéristiques socioéconomiques, démographiques etc.

Les données ont été recueillies en septembre 2010 à l’aide de loggers GPS et de questionnaires dans le cadre d’un projet de recherche à Berlin. L’analyse des données a été accomplie par les auteurs de cet article en coopération avec Michael Bauder au moyen du logiciel ArcGIS à l’institut de géographie culturelle de l’université de Fribourg en Allemagne.

POUR CITER CET ARTICLE

Référence électronique :

Tim Freytag & Hans-Jörg Weber, Flux de mobilité touristique à Berlin, Via@, Cartes, mis en ligne le 16 mars 2012.

AUTEURS

Tim Freytag & Hans-Jörg Weber

Université de Fribourg

TRADUCTION

Tim Freytag

Université de Fribourg